Blog Page

On aura tout Vu(itton)

medium_vuitton.jpg

Le Speedy de Vuitton. La modasse le veut. C’est comme ça, une modasse normalement constituée convoite ou possède le Speedy.

Sauf moi. Jusqu’à il y a quelques jours, le Speedy n’était pas du tout une priorité, loin s’en faut!! Et j’en étais fière! Je me disais: « mouais, il est sympa mais trop vu, trop copié, trop évident… » Des blablas de fille qui essaye de se dire qu’elle ne suivra pas ce genre de voie toute tracée pour une fois!!

Et je suis tombée sur LUI lundi dernier. Le Speedy. Version toile et cuir. A damiers. Simple, basique, chic et sobre. Pas de LV dans tous les sens (j’aime sur les autres mais pas sur moi). Beau. Indispensable. 

JE LE VEUX. J’ai honte. Mais c’est bon la honte parfois. Non? 

Breakthrough for solar cell efficiency

Oct. 25, 2013 — Did you know that crystals form the basis for the penetrating icy blue glare of car headlights and could be fundamental to the future in solar energy technology?


Share This:

Crystals are at the heart of diodes. Not the kind you might find in quartz, formed naturally, but manufactured to form alloys, such as indium gallium nitride or InGaN. This alloy forms the light emitting region of LEDs, for illumination in the visible range, and of laser diodes (LDs) in the blue-UV range.

Research into making better crystals, with high crystalline quality, light emission efficiency and luminosity, is also at the heart of studies being done at Arizona State University by Research Scientist Alec Fischer and Doctoral Candidate Yong Wei in Professor Fernando Ponce’s group in the Department of Physics.

In an article recently published in the journal Applied Physics Letters, the ASU group, in collaboration with a scientific team led by Professor Alan Doolittle at the Georgia Institute of Technology, has just revealed the fundamental aspect of a new approach to growing InGaN crystals for diodes, which promises to move photovoltaic solar cell technology toward record-breaking efficiencies.

Solar energy crystallizes

The InGaN crystals are grown as layers in a sandwich-like arrangement on sapphire substrates. Typically, researchers have found that the atomic separation of the layers varies; a condition that can lead to high levels of strain, breakdowns in growth, and fluctuations in the alloy’s chemical composition.

"Being able to ease the strain and increase the uniformity in the composition of InGaN is very desirable," says Ponce, "but difficult to achieve. Growth of these layers is similar to trying to smoothly fit together two honeycombs with different cell sizes, where size difference disrupts a periodic arrangement of the cells."

As outlined in their publication, the authors developed an approach where pulses of molecules were introduced to achieve the desired alloy composition. The method, developed by Doolittle, is called metal-modulated epitaxy. "This technique allows an atomic layer-by-layer growth of the material," says Ponce.

Analysis of the atomic arrangement and the luminosity at the nanoscale level was performed by Fischer, the lead author of the study, and Wei. Their results showed that the films grown with the epitaxy technique had almost ideal characteristics and revealed that the unexpected results came from the strain relaxation at the first atomic layer of crystal growth.

"Doolittle’s group was able to assemble a final crystal that is more uniform and whose lattice structures match up…resulting in a film that resembles a perfect crystal," says Ponce. "The luminosity was also like that of a perfect crystal. Something that no one in our field thought was possible."

The perfect solar cell?

The ASU and Georgia Tech team’s elimination of these two seemingly insurmountable defects (non-uniform composition and mismatched lattice alignment) ultimately means that LEDs and solar photovoltaic products can now be developed that have much higher, efficient performance.

"While we are still a ways off from record-setting solar cells, this breakthrough could have immediate and lasting impact on light emitting devices and could potentially make the second most abundant semiconductor family, III-Nitrides, a real player in the solar cell field," says Doolittle. Doolittle’s team at Georgia Tech’s School of Electrical and Computer Engineering also included Michael Moseley and Brendan Gunning. A patent is pending for the new technology.

The collaboration was made possible by ASU’s Engineering Research Center for Quantum Energy and Sustainable Solar Technologies (QESST) funded by National Science Foundation and U.S. Department of Energy. The center, which brought the two research groups together, is directed by ASU Professor Christiana Honsberg of the Ira A. Fulton Schools of Engineering. Designed to increase photovoltaic electricity and help create devices that are scalable to commercial production, the center has built partnerships with leading solar energy companies and fueled collaborations between many of the notable universities in the U.S., Asia, Europe and Australia. The center also serves as a platform for educational opportunities for students including new college courses, partnerships with local elementary schools and public engagement events to raise awareness of the exciting challenges of harnessing the sun to power our world.

Star Wars VII 5 acteurs dans la course pour le rôle principal

Toujours à la recherche d’un acteur pour le rôle principal de Star Wars : Episode VII, J.J.Abrams a rencontré cinq jeunes acteurs de qualité.

Un casting varié pour le premier rôle

C’est Variety, un magazine spécialisé dans le monde du divertissement qui a eu l’exclusivité.
D’après leurs sources, de nombreux acteurs se trouvaient sur la liste des candidats possibles pour le 1er rôle du prochain film d’Abrams, mais cinq d’entre eux sont maintenant en tête de file. Il s’agit de :

John Boyega, qu’on a vu dans Attack The Block.

cinq-acteurs-en-course-pour-le-premier-role-de-star-wars-7

Ed Speleers, acteur dans Downton Abbey et incarnation d’Eragon dans le film éponyme.

cinq-acteurs-en-course-pour-le-premier-role-de-star-wars-7

Jesse Pleomons, star de Friday Night Lights, qui a également jouer dans Breaking Bad.

cinq-acteurs-en-course-pour-le-premier-role-de-star-wars-7

Matthew James Thomas, comédien qu’on a pu voir dans About a Boy et Billy Elliot.

cinq-acteurs-en-course-pour-le-premier-role-de-star-wars-7

Ray Fisher, également comédien (et non, ce n’est le joueur de football américain).

cinq-acteurs-en-course-pour-le-premier-role-de-star-wars-7

Une liste loin d’être définitive

Si l’un de ces acteurs à de fortes chances d’obtenir le rôle, qui, d’après les spéculations, devrait être celui d’un apprenti Jedi n’ayant pas de lien de parenté avec les Skywalker. J.J.Abrams n’a cependant pas arrêter ses recherches, et d’autres acteurs pourraient bien venir remplacer ceux-ci. Si Jesse Plemons était pressenti pour le rôle depuis un bon bout de temps, John Boyega a lui aussi ses chances d’obtenir le rôle, d’autant plus que sa popularité est croissante. Les créateurs souhaitent également diversifier l’ethnicité des acteurs, prenant en compte l’écrasante majorité de Caucasiens présente dans les épisodes de Star Wars.

Cette difficulté à choisir le rôle principal pourrait entraîner un recul du tournage du film, qui commencerait fin 2014 au lieu de mai, date initiale du lancement du tournage. Cela repoussera-t-il aussi la sortie prévue en décembre 2015 ? Seule la Force le sait.

Gas laws

The gas laws are a set of laws that describe the relationship between thermodynamic temperature (T), pressure (P) and volume (V) of gases.


See also:

Matter & Energy
  • Petroleum
  • Fossil Fuels

Three of these laws, Boyle’s law, Charles’s law, and Gay-Lussac’s law, may be combined to form the combined gas law.

Alternative fuel vehicle

Alternative Fuel Vehicle refers to a vehicle that runs on a fuel other than traditional gasoline or diesel; any method of powering an engine that does not involve petroleum.


See also:

Earth & Climate
  • Energy and the Environment
  • Renewable Energy
Matter & Energy
  • Energy and Resources
  • Alternative Fuels
Science & Society
  • Energy Issues
  • Transportation Issues

Due to a combination of heavy taxes on fuel, particularly in Europe, tightening environmental laws, particularly in California, and the possibility of further restrictions on greenhouse gas emissions, work on alternative power systems for vehicles has become a high priority for governments and vehicle manufacturers around the world.
Current research and development is largely centered on "hybrid" vehicles that use both electric power and internal combustion.

Other R&D efforts in alternative forms of power focus on developing fuel cells, alternative forms of combustion such as GDI and HCCI, and even the stored energy of compressed air.
The use of alcohol as a fuel for internal combustion engines, either alone or in combination with other fuels, has been given much attention mostly because of its possible environmental and long-term economical advantages over fossil fuel.
Both ethanol and methanol have been considered for this purpose.

While both can be obtained from petroleum or natural gas, ethanol may be the most interesting because many believe it to be a renewable resource, easily obtained from sugar or starch in crops and other agricultural produce such as grain, sugarcane or even lactose.

Since ethanol occurs in nature whenever yeast happens to find a sugar solution such as overripe fruit, most organisms have evolved some tolerance to ethanol, whereas methanol is toxic.

Other experiments involve butanol, which can also be produced by fermentation of plants.
A hybrid vehicle uses multiple propulsion systems to provide motive power.

This most commonly refers to gasoline-electric hybrid vehicles, which use gasoline (petrol) and electric batteries for the energy used to power internal-combustion engines and electric motors.

These powerplants are usually relatively small and would be considered "underpowered" by themselves, but they can provide a normal driving experience when used in combination during acceleration and other maneuvers that require greater power.
A hydrogen car is an automobile which uses hydrogen as its primary source of power for locomotion.

These cars generally use the hydrogen in one of two methods: combustion or fuel-cell conversion.

In combustion, the hydrogen is "burned" in engines in fundamentally the same method as traditional gasoline cars.

In fuel-cell conversion, the hydrogen is turned into electricity through fuel cells which then powers electric motors.

With either method, the only byproduct from the spent hydrogen is water.

A small number of prototype hydrogen cars currently exist, and a significant amount of research is underway to make the technology more viable.
A solar car is an electric vehicle powered by solar energy obtained from solar panels on the car.

Solar cars are not a practical form of transportation; insufficient power falls on the roof of a practically sized and shaped vehicle to provide adequate performance.

Le retour des faux tatoos

Après avoir toutes eu une envie frénétique de tatouage aux formes épurées et géométriques, il semblerait que le vent ait tourné et que la mode soit à l’éphémère. Ce retour du faux tattoo apparait tout à fait cohérent dans un monde où la "génération zapping" règne en maitre et où les modes passent voire trépassent à peine avons-nous eu le temps de craquer pour LA pièce dernier cri!

Le faux tatouage se fait chic et élégant chez Karl Lagerfeld

Le faux tatouage se fait chic et élégant chez Karl Lagerfeld

"Un dur,Custodie iPhone 5C, un vrai, un tatoué"

On a pu l’apercevoir aux défilés Maison Martin Margiela mais aussi Viktor&Rolf pendant la Fashion week qui se tenait à Paris la semaine dernière. Et oui, le tatouage est en vogue dans les milieux de la mode et de la beauté! Mais aujourd’hui, plus besoin de souffrir pour être rock!

Il reste évident que ce qui fascine, et dérange avec l’art du tatouage, c’est son côté permanent. Que l’on dévisage les passants tatoués dans la rue avec envie ou dégoût,Custodie Samsung Galaxy Note 3, on le fait forcément avec une part de jalousie, soit parce que l’on trouve ça beau, soit parce que l’on trouve cela en un sens courageux. Ainsi,pas étonnant que  les manches ou collants imprimés de tattoos ainsi que les décalcomanies aient tant de succès. Ils sont en effet  un moyen de goûter à ce plaisir rebelle sans s’engager. Les créateurs, et les marques l’ont bien compris. La tendance du faux tatouage n’a jamais été aussi forte et présente qu’aujourd’hui.

Reste à savoir si cette tendance est  une bonne nouvelle pour les inconditionnels. Ces tatouages éphémères tendent-ils à démocratiser le tatouage et à le faire devenir un accessoire comme un autre?  Réponse dans les saisons à venir…

Pour vous en procurer, rien de plus simple,vous pouvez aller découvrir la collection très tendance du marché noir ou aller chez Sephora qui a créé ses propres modèles sous forme de tampon.

Tentées? ;)

Taylor Swift change de tête, adieux ses longs cheveux blonds PHOTOS


Taylor Swift change de tête, adieux ses longs cheveux blonds PHOTOS© Instagram@Taylorswift/ kcspresse.com



Partagez sur Facebook


Twitter


Envoyer par mail

0



Taylor Swift s’est coupé les cheveux et est très fière de sa nouvelle coiffure. Elle se met en avant sur Instagram et avait un look très british pour son retour aux Etats-Unis.

Taylor Swift est sans doute la plus sage des teen stars du moment. La belle ne traîne pas de casseroles comme la déjantée Miley Cyrus ou sa copine Selena Gomez qui vient de sortir de rehab. C’est peut-être pour casser son image de poupée docile et innocente que Taylor Swift a décidé de changer de tête.

Attention, rien de bien extravagant pour Taylor Swift qui ne s’est pas teint les cheveux en bleu comme Demi Lovato et qui n’a as non plus tout coupé comme Miley Cryus. L’ange de la country a simplement décidé de se raccourcir les cheveux pour arborer désormais un carré ondulé. Cette coupe plus adulte va comme un gant à Taylor Swift.

Le 11 février, Taylor Swift a posté sur son compte Instagram une photo d’elle où on ne la voit pas mais l’entend dire : « Voici toutes les personnes en train de me regarder me faire couper les cheveux en ce moment. On ne peut rien faire sans public, n’est-ce pas ?« . La vidéo fait le tour d’une pièce bondée de gens qui semblent heureux du spectacle.

Taylor Swift filme sa coupe de cheveux

Lire aussi : Taylor Swift : ses secrets de beauté

Plus tard, Taylor Swift a posté une photo d’elle façon Polaroid dans les bras de la chanteuse anglaise Ellie Goulding. On observe sa nouvelle coupe courte. En légende, elle a écrit : « Londres, je ne pourrais jamais assez te remercier. A bientôt ! PS : cheveux courts, je m’en fous. (!!!). » Le 11 février, Taylor Swift était à Londres dans le cadre de sa tournée Red. Elle a joué devant 20 000 personnes à l’O2 Arena. Ellie Gouldine avait fait une apparition surprise lors de ce show.

On se demande ce qui a décidé Taylor Swift a se séparer de sa belle crinière. Peut-être que les moqueries dont elle a fait l’objet lors des derniers Grammy Awards où elle semblait comme possédée n’y sont as pour rien.

Le 13 février, Taylor Swift était re retour à Los Angeles et lele a été aperçue à l’aéroport. elle était ravissante avec sa nouvelle coupe, une petite robe noire et des low boots. On décrypte son look. Taylor Swift porte un t-shirt noir moulant et légèrement transparent signé Ann Taylor rentrée dans une jupe danseuse noire. Des collants noirs complètent son look.

Taylor Swift et sa nouvelle couple

Staragora_blankTaylor Swift et ses nouveaux cheveux courts
Taylor Swift et ses nouveaux cheveux courts
© kcspresse.com

Côté accessoires, Taylor Swift porte des low boots bordeaux de la marque Rag & Bones, son sac à main est signé Dolce & Gabbana et son sac de transports pour sa guitare beige est signé Baby Case. On adore c llok simple, mais chic de Taylor Swift.

Lire aussi : Taylor Swift : Féérique pour « Wonderstruck » !

Pour la mise en beauté, la chanteuse arbore fièrement sa nouvelle coupe de cheveux. Son maquillage est rayonnant avec un rouge à lèvres glossy rouge, du blush orangé et du mascara pour souligné son regard azur.

Que pensez-vous de la nouvelle coupe de cheveux de Taylor Swift ?

Transportation study reveals potential for deep cuts to petroleum use and carbon emissions

Mar. 19, 2013 — The U.S. Department of Energy’s (DOE) National Renewable Energy Laboratory (NREL) and Argonne National Laboratory (ANL) today announced the release of the Transportation Energy Futures (TEF) study, an assessment of avenues to reach deep cuts in petroleum use and greenhouse gas (GHG) emissions in the transportation sector.


Share This:

"Transportation is an engine of our economic strength, but it also represents a key challenge for the future of U.S. energy use," NREL Senior Analyst Austin Brown said. "Transportation accounts for 71 percent of total U.S. petroleum consumption and 33 percent of our nation’s total carbon emissions. It presents significant opportunities to cut oil dependence while taking a bite out of greenhouse gas emissions."

The study revealed strategies to potentially reduce petroleum use and GHG emissions in the transportation sector by more than 80 percent by 2050. However, each of these opportunities faces significant challenges.

The TEF study also confirmed that there is no "silver bullet" for decreasing carbon emissions and petroleum use in transportation. Instead, deep reductions would involve an inclusive approach, combining strategies to:

  • Increase fuel economy for all types of vehicles
  • Reduce use of transportation while providing comparable service
  • Expand use of low-carbon fuels, including biofuels, as well as electricity and hydrogen

"The finding that there are many options increases our confidence that a clean transportation solution is possible in the long term," Brown said.

The purpose of the TEF study was to address critical questions and inform domestic decisions about transportation energy strategies by identifying possible paths to a low-carbon, low-petroleum future for transportation, as well as the barriers that may block those paths. It can help inform decisions about investments in transportation energy research, and can also help policymakers if they choose to expand the role of advanced transportation technologies and systems. The study focuses on identifying opportunities related to energy efficiency and renewable energy in transportation.

Three major strategies were explored in the study: reduction of energy use through efficiency and demand management; increased use of electricity and hydrogen from renewable energy; and expanded use of biofuels.

It was found that energy efficiency improvements and measures to reduce transportation demand, without compromising service, have the potential to stop – or reverse – the growth in national transportation energy use, making it possible for competitive renewable energy supplies to provide an increasing share of energy.

Focus areas of the nine reports that are part of the TEF study include:

Light Duty Vehicles (personal cars and light trucks)

  • Deployment pathways issues including the development of, transition to, and challenges to advanced technology.
  • Non-cost barriers such as range anxiety, refueling availability, technology reliability, and lack of consumer familiarity.

Non-Light-Duty Vehicles (trucks, rail, aircraft, and other modes)

  • Opportunities to improve non-light-duty vehicle efficiency, including that of medium- and heavy-duty trucks, off-road vehicles and equipment, aircraft, marine vessels, and railways.
  • Opportunities for switching modes of transporting freight, such as moving freight from trucks to rail and ships.

Fuels

  • Infrastructure expansion required for deployment of low-GHG fuels, including electricity, biofuels, hydrogen, and natural gas.
  • Balance of biomass resource demand and supply, including allocations for various transportation fuels, electric generation, and other applications.

Transportation Demand

  • Opportunities to save energy and abate GHG emissions through community development and urban planning.
  • Trip reduction through mass transit, tele-working, tele-shopping, carpooling, and efficient driving.
  • Freight demand patterns, including trends in operational needs and projections of future use levels.

Moi et hellip; ma it bague

Moi et… ma it bague

agrandir +

©Claire’s

Dorée ou argentée, rock ou néo-punk, pourvu que ma it-bague soit XXL. Chez Cosmo on aime les petites bagues, les discrètes mais surtout les grosses bagues bien flashy et fashion ! Comment porter avec classe une méga bague, et surtout comment l’assumer ? Cosmo vous explique tout !

 

Plus elle est grosse et imposante, plus je l’aime. Je parle de ma bague, hein, qu’on ne s’écarte pas du sujet. Et plus particulièrement de celle qui est aussi chou que la punk attitude des Ramones. Pourquoi je préfère la XXL à la Mimioui de Dior ou à l’épurée de Dinh Van ou à la toute fine de ginette-ny ? Ma coloc, qui a son master de mode, dirait : « Une big bague sur les doigts et ton style est là. » Mouais… sauf qu’à la base, je suis pas vraiment la jumelle de main de Karl Lagerfeld. Pas que je l’aime pas, loin de là, hein. Mais quitte à être sa jumelle, autant être celle de son compte en banque, non ? Ce qui me plaît dans la maxi bague ? Le « c’est gros, ça brille, je suis une cagole » Non. Le « c’est gros, ça brille, je suis la fille de Notorious B.I.G.»  Re-non. Le « c’est gros, ça brille, on me remarque et ça m’amuse » Plutôt. On pourrait même appeler ça de la fashion provoc. Trois cents grammes d’exubérance qui accrochent le regard et donnent du piquant à mon look.

Mais attention : avec la big bague, il est primordial de ne pas tomber dans le mauvais côté du bling. J’ai pas forcément envie qu’on pense que Ribéry et Greg le Millionnaire se sont cotisés pour m’offrir un cadeau alors j’évite les strass, les papillons et les cœurs ; je mise sur les formes géométriques et stylisées, l’argenté et le doré. Et les bagues articulées, en forme de croix ou de serpent, qui tiennent sur deux ou trois doigts, dans un style néo-punk ou rock. Telle est ma vision de la it bague.

 

  • Je la trouve où ?

La véritable chasse à la big bague commence généralement du côté des British et autres Asos, Topshop, Urban-outfitters, galibardy.com… Eux seuls ont le secret bien gardé de la it bague adaptée à mon little budget. Je flâne sur les marchés aux puces, dans les boutiques vintage et même dans quelques magasins rock ou gothiques. Et si c’est mon anniv et que mes copines veulent se cotiser, alors je leur suggère Aurélie Bidermann, Pamela Love, Yves Saint Laurent ou même Alexander McQueen.

 

  • Avec quoi je la porte ?

Un teddy bariolé, un blazer noir, un gros pull qui brille et même une robe de soirée: la big bague va avec quasi toutes mes tenues. J’évite juste de l’assortir à une maxi montre, histoire de pas faire dans le too much.

 

  • Je l’assume

Quand on se balade avec une grosse bague qui mange la moitié de la main, il faut s’attendre à quelques réactions. Surtout avec celle pleine de pics qui ressemble à un oursin métallisé ou l’autre, façon coup-de-poing américain. Mon voisin de métro qui me dévisage comme si je me baladais avec un fusil à harpon sur le dos. Normal. Ma patronne qui me demande si j’ai dans l’idée de l’agresser dans son bureau ? Normal aussi. Mon mec qui pense que je me suis tapé l’intégrale de « Xena, la guerrière » Normal, normal, normal. Ma grosse bague laisse rarement indifférent. Il faut juste l’assumer avec humour.

Donc non, je ne suis pas un voyou qui rackette les innocents dans les transports, mais si je dois un jour jouer les gros bras pour m’asseoir sur un strapontin, alors peut-être que je m’en servirai. Je n’ai pas non plus l’intention de me métamorphoser en princesse warrior, mais si ça peut mettre du piquant dans mon couple, alors pourquoi pas. Il se trouve que, pour le moment, j’ai juste un gros coup de cœur pour les big bagues au style rock ou néo-punk, avec des pics ou une croix, qui font de moi une sorte de : fashion bad girl.

 

Photo : Claire’s

Accessoires de mode l’Afrique, c’est chic

Accessoires de mode : un tee-shirt Boss Orange
lire
zoom

Accessoires de mode : un tee-shirt Boss Orange

1 / 15

suivant
suivant

À vous de voter :

J'aime

J’aime

J'aime pas

J’aime pas

  • Accessoires de mode : un tee-shirt Boss Orange

  • Accessoires de mode : des colliers en résine

  • Accessoires de mode : une aumônière en coton

  • Accessoires de mode : des sandales Dior

  • Accessoires de mode : des boucles d'oreilles Louis Vuitton

  • Accessoires de mode : des bracelets en raphia

  • Accessoires de mode : un sautoir en corail

  • Accessoires de mode : un sac en cuir

  • Accessoires de mode : des tongs Boss Orange

  • Accessoires de mode : une ceinture Cosmo

  • Accessoires de mode : une culotte Louis Vuitton

  • Accessoires de mode : des sandales Jimmy Choo

  • Accessoires de mode : un petit sac Kenzo

  • Accessoires de mode : une manchette en perles

  • Accessoires de mode : des bagues en résine

 

Avec un short en jean ou un jean boyfriend, des bottes type santiags ou des spartiates montantes aux pieds, il ne manquait plus que ce tee-shirt pour parfaire votre tenue. 

 

Tee-shirt en voile de coton sérigraphié. Boss Orange, 85 €.